mardi 3 décembre 2019

en pause suite à une connexion internet défaillante depuis le 28 novembre (connexions de quelques secondes toutes les minutes : Free me dit qu'ils cherchent)
en fait pas trop de choses à se mettre sous l'objectif compte tenu de la saison et de la météo... et les prises de vue de nuit sont calmes aussi...

jeudi 28 novembre 2019

un peu plus doux et on se promène, ou on s'envole...(pour se déplacer les jeunes araignées laissent parfois s'envoler dans les airs un long fil de soie... puis elles lâchent prise de sorte que leur fil montgolfière les emporte juste à côté... ou très loin de là...)



chat photophobe :-)



(claytone de cuba/pourpier d'hiver)

deux aigrettes sur l'étang, mais pas évident de les approcher...

malgré la pluie, le ruisseau est bien bas...



quelques images nocturnes...

mercredi 27 novembre 2019

mulots suite

et par ailleurs je retrouve toujours "l'ancien" chaque soir au fond d'un grand seau dans lequel il saute pour y manger... il y attend sagement que je lui tende la main pour l'en sortir...
en fait je l'ai appelé l'ancien parce que le croyais sylvestre adulte, à peine plus grand que les six autres... j'ai entretemps compris que lui n'est pas un mulot sylvestre, mais un mulot à collier... ce qui explique aussi la panique des six autres lorsque je l'ai placé avec eux... je l'ai retiré rapidement...

le mulot à collier est un cm plus grand que le mulot sylvestre et est brun sous la gorge. le mulot sylvestre est tout petit (environ 6cm) et est blanc sous la gorge...

mulot sylvestre

mulot à collier (édit le candidat s'étant quand même fait prendre)

mulot à collier (pas réussi à faire une photo correcte vue de dessous (tache brune sous la gorge) car lui ne se fait pas prendre dans la nasse)






mardi 26 novembre 2019

bon mulot...

je n'ai plus capturé de mulot dans l'entrée depuis plus d'une semaine, et me suis occupé de la troupe de six sylvestres dans leur grand box. mais comme ils n'arrêtaient pas de sauter la nuit pour tenter d'en sortir je les ai relâchés hier après-midi à bien une centaine de mètres de la  maison à l'autre extrémité du gros tas de troncs dans d'inextricables friches...




je ne pensais pas qu'ils reviendraient si vite mais ce soir ils sont tous à nouveau dans leur box...
ils ont dû se dire "mais y a pas de cerneaux de noix là dehors !"
je n'en avais plus capturé d'autres depuis une bonne semaine, et là six d'un coup, donc je pense que ce sont les mêmes car ils sont assez confiants et se sont regroupés aussitôt dans leur nichoir. l'un d'entre eux a un bout de la queue qui manque...




il faut dire que je les avais relâchés au même endroit le 9 novembre dernier et ils étaient aussi tous revenus le lendemain, mais je n'étais pas sûr de leur identité...

lundi 18 novembre 2019

l'albinos passe souvent, ces dernières nuits, sur le chemin devant la maison... cerfs et biches c'est hier aux alentours de 10h du matin... ils sont un peu perturbés actuellement du fait des battues qui se déroulent...




ma troupe de mulots sylvestres... je leur ai adjoint un numéro six, capturé dans le seau cette nuit. ils s'entendent apparemment bien...




dimanche 17 novembre 2019

quelques images...

les moineaux ne font que passer et sont plutôt rares chez moi, en plein milieu forestier... (ici en principe moineau friquet, avec sa tache noire sur la joue : il est un peu plus campagnard que le moineau domestique...) curieusement la littérature dit "sexes semblables" alors qu'il semble y avoir une femelle un peu différente... à moins que cela ne soit une domestique car elle a l'air aussi un peu plus grande...






(digitale pour l'an prochain)


vus depuis un chemin en hauteur, les troncs empilés semblent petits...



 épiaire des bois, un peu retardataire...


lui je l'appelle l'ancien car les cinq autres semblent être une nichée... il s'est à nouveau sauvé dans l'entrée et petit futé... ne se fait plus prendre, pour l'instant : il a appris a actionner la trappe avec sa patte pour sortir de la nasse avec le casse-croûte qui s'y trouve ou après y avoir mangé...
si je veux le capturer je pose un grand seau profond dans lequel il finit par sauter quand il a faim. il n'arrive à en ressortir que si je lui tends la main, en grimpant sur mon bras... il s'y est aussi habitué... :-)

on le reconnaît à son oreille gauche...  je ne l'avais plus remis avec les autres, plus petits, car apparemment il leur fait peur... ils s'étaient pour cela réfugiés ensemble dans un pot en grès, mais ont de suite regagné le nichoir avec de la paille dès que l'ancien a disparu... :-)





je pensais les libérer, mais pour l'instant je les garde car ils deviennent assez confiants, au point que certains se laissent prendre à la main... sauf qu'ensuite ils conservent leur envie de se sauver en sautant... :-)
(numéro cinq n'a pas voulu poser avec les autres)



 le blaireau croque un petit rat des moissons que j'ai posé car mon chat l'avait laissé traîner...


 sur le plateau lorrain...

dimanche 10 novembre 2019

gel

premier coup de gel nocturne et matinal...

les capucines sont cuites...




libérés hier soir dans l'entrée, pour expérimenter, ils ont vite fait de regagner leur "box" via le piège nasse...
ils aiment bien ce pot à oignons en grès, fermé d'un couvercle et comportant des trous pour y entrer...





en passant près du village... les colverts sont apparemment regroupés sur l'étang du village, bien plus grand... et sont absents ici depuis un bon moment... il faut dire qu'ils sont bien nourris là-bas... :-)