lundi 27 mars 2017

 au printemps ressortent les bombyles, ces petites mouches colibri à allure de mini-bourdon. ils aiment butiner les lamiers, lierres terrestres, véroniques...






les bourdons sont là depuis un moment déjà...


























c'est aussi la saison du méloé... lui aime manger les feuilles de la ficaire...




























premières syrphides, aussi...

























(oxalis)


dimanche 26 mars 2017














on se réveille...






























et quelques passages de ces nuits dernières...

mardi 21 mars 2017

printemps

lui (paon du jour) est encore abrité dans la grange. la grande tortue qui se trouvait à proximité est partie...

oups... plus facile de sauter dans un seau de grain que d'en ressortir...




























(ficaire, cardamine hirsute, mouron, lamier pourpre)






on rencontre généralement les mêmes en d'autres endroits : deux cents mètre plus au nord, dans un layon rocheux, dans les sapins, où ils ont l'habitude de passer j'ai jeté quelques bouts de cerneaux d'anciennes noix... pour qu'ils s'attardent, car sinon on ne voit souvent que leur queue :-)
pas sûr que ce soit les mêmes individus que ceux au bord du ruisseau, plus bas...




et parfois des surprises, même courtes, comme ces cervidés qui passent au lever du jour... (les cerfs n'ont pas de bois actuellement, puisqu'ils les perdent au début du printemps)...





samedi 18 mars 2017

vert

première verdure à cuisiner (ortie, cirse maraîcher)

en forêt, çà travaille dur...




























là c'était en mars 2015,


et il en reste encore un peu... :-) mais pour des granulés de bois çà devrait aller...



  l'aigrette a décollé du bord de l'étang,

et le renard a posé devant l'objectif...

vendredi 17 mars 2017

finalement, comme le suggérait un commentaire, couper seulement les plus grosses branches et faire une rotation est une idée intéressante... je vais essayer avec d'autres saules ailleurs... :-)
ce serait d'ailleurs plus logique pour moi car il est vrai que l'étêtage régulier convient plutôt à la vannerie pour faire des brins fins, alors que pour du bois de chauffage il faut attendre plusieurs années...





j'ai fait un essai vidéo au moyen d'un appareil  à leds lumineux, donc qui fait une importante lumière du genre spot (l'autre nuit je croyais qu'une voiture s'est arrêtée, éclairant la forêt, alors que c'était mon appareil qui s'est mis en marche :-) : je m'attendais à une débandade généralisée (ce qui était arrivé ailleurs) car je m'en étais rarement servi à cet endroit là et les animaux n'y sont pas habitués.
eh bien non ils ont tous faits comme si de rien n'était...
(oeuf et pelures de pommes : c'est probablement la fouine qui a pris l'oeuf ... entre deux vidéos... et après avoir d'abord mangé des bouts de pommes)

mardi 14 mars 2017

j'ai d'abord hésité à étêter les saules, mais après tout... je m'y suis mis... c'est en effet le dernier délai avant que çà bourgeonne... même si le saule est un arbre magique avec lequel on peut faire presque tout ce que l'on veut à presque tout moment... :-)
initialement plantés avec l'idée de faire de la vannerie je ne me suis jamais lancé plus loin que des essais... là les branches sont bien trop grosses et iront au bois de chauffage.





























les papillons sont très mobiles, au printemps... alors pas évident de les "capter"... :-)



























allez, il m'en reste un peu : mais blaireau n'a pas l'air très intéressé..