lundi 21 août 2017

la petite menthe des champs,


l'euphraise rouge borde massivement la route forestière, par endroits,





























même encore des pommes de terre en fleurs...

l'échelle ne ressort pas vraiment de l'image, mais il fait à peine quatre centimètres...

lui est un peu plus grand, mais bébé aussi... il traversait le chemin,



je ne sais pas d'où elle vient, mais la cane colvert solitaire était assise au bord de l'étang cet après-midi, et s'est approchée lorsque je l'ai appelée... je suis retourné chercher un bout de pain... elle a alors accouru et c'est tout juste si elle ne m'a pas pris les morceaux de la main...



çà ne dure pas longtemps car les jars sont jaloux et sont arrivés aussi... :-)


ils rentrent ensuite à la maison où ils savent qu'il y a une gamelle qui les attend...
puis repartent sur l'étang pour la nuit...


samedi 19 août 2017

pommes de terre


la mouche carnivore est toujours à son poste, à l'affût... de mouches...
ci-dessus elle s'incline un peu pour mieux absorber la chaleur des rayons du soleil :-)


j'ai commencé à rentrer les pommes de terre... la récolte est bonne, dans l'ensemble...
petit crapaud a eu de la chance en passant à côté de mon croc à quatre dents...






je laisse encore certains carrés aux chenilles du paon du jour : il y en avait des centaines et là çà se calme... par contre je n'ai pas compris où elles disparaissent... je pense qu'il y en a beaucoup qui meurent parasitées comme celle montrant des segments gonflés sur la dernière image ci-dessous...































bébé orvet aussi  se cachait dans le carré à patates... il n'est pas plus gros qu'environ 5mm...
là il fait la bretzel... :-)


je laisse pousser la morelle noire : ses baies vertes sont vénéneuses mais noires et bien mûres elles sont comestibles et je les mange... les avis sont parfois partagés quant à leur toxicité, mais je n'en mange jamais énormément et il semblerait que la solanine disparaisse dans les baies bien mûres (elles sont alors assez aqueuses et légèrement sucrées)



guimauve,





achilléa ptarmica,

solidage verge d'or,

une cousine de bidens cernua du bord de l'étang : il ne me semble pas l'avoir déjà rencontrée... ici plusieurs pieds sur une plate-bande du jardin... je ne sais pas comment elle est arrivée là... en principe c'est "bidens tripartitus", la différence étant que celle-ci ne fait pas de pétales jaunes et elle est donc assez discrète...


et celle du bord de l'étang : elle est maintenant bien fleurie... (le blanc c'est du duvet et petites plumes d'oies : elles sont apparemment en train de muer)

























































un peu de balsamine, aussi...








épiaire des marais,










































galéopsis,




bruyère,











une biche fantôme, cette nuit...