mardi 7 avril 2020

un peu de tout...
  le lierre terrestre fait par endroits de jolis tapis...





 sur l'étang,





au jardin on va bientôt semer les pois et planter les pommes de terre... dans le lamier pourpre qui devra un peu s'écarter...











je m'étais demandé pourquoi des groupes de grosses fourmis se rassemblaient sur l'un des escaliers de l'entrée...


jusqu'au moment où j'ai reçu sur la tête des gouttes de sève de la vigne dont j'avais coupé une branche...

et sinon les coccinelles asiatiques se sont réveillées et déambulent sur les vitres et à côté par dizaines : je leur ouvre chaque jour grand toutes les fenêtres pendant un bon moment l'après midi, et elles s'envolent aussitôt vers la forêt d'en face... on ne les verra plus jusqu'en octobre prochain...

les punaises américaines ont aussi tendance à passer l'hiver cachées à l'intérieur...





et enfin, "vienslà" m'a présenté deux de ses juniors... si le chat n'a pas l'air de s'en prendre aux rats adultes, peut-être parce qu'ils sont trop grands, (ils se sont déjà trouvés plusieurs fois face à face), il a déjà croqué plusieurs jeunes - de la taille d'une grosse souris - qui s'aventuraient là où ils ne devraient pas... dans un certain sens cela évite la prolifération...

lundi 6 avril 2020


le soleil a fait sortir l'orvet...


dimanche 5 avril 2020




(lamier tacheté, oxalis et cardamine)



samedi 4 avril 2020

aurore

 (lierre terrestre et cardamine des prés)


et l'aurore qui va avec...
l'épisode de froid avait un peu dissuadé les insectes, mais là ils reviennent...





à trois çà va aussi, sauf si chacun tire de son côté...






(prunelier sauvage)


 (véronique de Perse)

(lilas et pervenche)


(populage des marais)

pas trop de monde, actuellement, mais il faut dire que je reste autour de la maison et qu'en plus l'un de mes appareils semble avoir rendu l'âme...





mon "vienslà" est au rendez-vous tous les soirs dans l'atelier où il vient prendre quelques bouts de noix et de pain sec... il disparait à l'horizon avec son casse-croûte et revient aussitôt en chercher un autre... alors soit il fait des réserves, soit il approvisionne sa famille... :-)






ma mulote qui squattait dans l'entrée semble avoir disparu et je ne l'ai plus rencontrée depuis plus d'une semaine... il faut dire qu'il arrive très souvent que ces bébêtes viennent juste passer la mauvaise saison à l'abri et repartent au printemps... idem d'ailleurs pour certains rats, mais pas tous...




par contre quelqu'un a pris sa place et vient chercher toutes les nuits les miettes de noix que je pose : pour savoir qui c'est, j'ai posé un piège photo : c'est une petite souris grise qui a élu domicile là... très discrète, elle ne s'est jamais montrée pour l'instant, ne sortant apparemment qu'au milieu de la nuit...

édit 06/04 : du coup j'ai un petit doute entre souris et ma mulote, car la souris n'a pas le ventre blanc comme cela semble apparaître ici... on ne voit pas bien l'échancrure de l'oreille...
ce qui est curieux par contre c'est que ma mulote a disparu depuis une semaine et demie et totalement changé de comportement : elle ne s'est plus fait voir (alors qu'elle déambulait généralement sans peur le soir) et elle n'a plus sauté au fond d'un grand seau, attendant ensuite que je l'en sorte. c'était du quotidien et cela s'est arrêté net...
mais il a suffit que j'en parle que voilà la nuit dernière, après plus d'une semaine d'absence... ma mulote au fond de son seau...
- regardé d'autres vidéos nocturnes et la coupure de l'oreille est bien visible : il s'agit donc bien de la mulote habitante de longue date des lieux...