dimanche 16 février 2020

printanier

un temps printanier aujourd'hui...
les merles chantaient le printemps, un geai m'a arnaqué pendant cinq bonnes minutes en imitant parfaitement le miaulement d'une buse, bien sûr invisible dans le ciel...
ces derniers jours une mésange charbonnière peu farouche se laisse approcher...





tellement peu farouche qu'elle est entrée dans une dépendance dans la cour... se faisant prendre dans la nasse destinée aux rats (eux ont compris après avoir essayé, et n'y vont plus)

pas rancunière lorsque je lui ai ouvert la porte, elle a poursuivi ses inspections comme si de rien n'était... je lui ai posé quelques miettes de noix...

avec la douceur la verdure revient - elle n'avait d'ailleurs pas vraiment disparu...
les plantules de coquelicots se mangent..

la mâche sauvage aussi : une jolie plate-bande pleine alors que je n'en ai jamais semé... (il faut laisser monter à graine un certain nombre de plants)


idem pour la claytone de cuba : elle est très petite encore et très drue, mais se ramasse facilement en la coupant avec des ciseaux...

les orties n'ont pas vraiment disparu cet hiver...







les premiers papillons sont apparus : plusieurs citrons volaient, ainsi qu'un paon du jour...
l'un ou l'autre bourdon, aussi...
tout comme beaucoup de bébés araignées s'envolant dans les airs au bout d'un fil, pour se disperser...




on se chauffe au soleil...



quelques images de la semaine...



lundi 10 février 2020

chute

la tempête a bien soufflé mais pas de dégâts, au final... juste du côté de l'étang un pin qui est tombé en travers de la route en écartelant un noyer qui poussait là...
il y a peut-être eu d'autres chutes d'arbres plus loin, sur la route forestière, car aucune voiture n'est passée aujourd'hui... :-)




dimanche 9 février 2020

tempête


le broyage se poursuit, et va probablement se terminer la semaine qui vient...

du coup c'est une aubaine pour moi car le bois étant sec, une partie des branches des cîmes cassent et volent partout... j'ai demandé le broyeur s'ils avaient l'intention de faire quelque chose des débris... il m'a répondu bof et a aquiescé lorsque je lui ai dit que je m'en charge... bref du bois sur la planche...


un drame de la chasse, pour ce pauvre sanglier : la mâchoire inférieure éclatée par une balle l'empêche probablement de boire et manger de sorte qu'il va mourir d'inanition...
il court très bien pour l'instant car avec ma manie d'appeler tout le monde "vienslà" ... il a détalé...

ma mulote de l'entrée fait des oeuvres d'art en ramassant tout ce qu'elle trouve y compris en découpant les rideaux pour remplir des vases (je les laisse intentionnellement pour l'expérience et ils sont condamnés car sales et très vieux)


courge farcie façon mulot à collier...

l'artiste, qui attend que je le libère, du fond de son grand seau, comme chaque soir...



du côté du "laboratoire de rats", "vienslà" m'a demandé s'il pouvait inviter un copain... je lui ai dit "un, mais pas plus" ...mais pas sûr qu'il va respecter... :-)
(même si c'est un peu particulier chez moi, car ils sont dehors et ne rentrent par des galeries qu'à l'heure du manger :-) avec le gros bruit de la tempête, dehors, tout à l'heure, ils ne sont pas venus mais viendront certainement au courant de la nuit pour vider leur mini-gamelle)


Ciara la tempête commence à souffler ce soir et j'ai déjà entendu des arbres craquer et tomber... mais on a un peu l'habitude lors de coups de vent... espérons qu'elle ne fera pas trop de zèle...

quelques images nocturnes, encore :




samedi 1 février 2020

broyage

j'avais enterré un blaireau retrouvé mort sur la route forestière : il reste un gros trou à la place... le renard a dû le déterrer pour en faire son casse-croûte...

un jeune candidat dans la nasse : il était sympa lui aussi... de sorte que je l'ai libéré...

la mulote de l'entrée est toujours présente et active : elle cueille les feuilles d'un lierre pour les empiler...





édit 2/02 : et du coup je me rends compte que ce n'est pas elle mais un ou une autre ... car le mulot à collier habituel, sur les images précédentes a une échancrure à l'oreille droite :-)
j'avais remarqué que celui ci-dessus était d'une taille un peu plus petite et une d'allure un peu différente... il faudra que je regarde s'il ne s'agit pas d'un mulot sylvestre (ils sont environ un demi cm à 1cm plus petits que les mulots à collier... et ne sont pas bruns sous la gorge)
identité vérifiée tout à l'heure lorsque l'habituel a sauté dans son seau comme chaque soir : c'est bien l'oreille cassée et un mulot à collier... 


reste à attendre la réapparition de l'autre "petit mulot"pour tenter de voir qui c'est... :-)

les cinq copains sylvestres...


le rat de l'atelier : à force de l'appeler "viens là" je l'ai baptisé "vienslà" :-)
çà fonctionne toujours de l'appeler, mais il n'est pas disponible avant 22 heures le soir... (les rats sont plutôt des nocturnes, et avant cette heure tardive il ne répond pas... )





trois colverts sur l'étang : cela fait un bout de temps qu'ils étaient absents...

le printemps l'air de venir tout doucement...






pas beaucoup de monde pour les caméras pièges, voici juste quelques récentes prises de vue...





et sinon on commence apparemment à s'attaquer au gros tas de troncs à deux pas de la maison : bruyante séance de broyage assez courte hier après-midi (il faut environ une demie-heure pour remplir la benne et deux camions sont passés alors que le tas ne semble pas très entamé)...