jeudi 7 juillet 2016


campanule et épilobe à petites fleurs,

et une autre nouvelle venue, la petite centaurée,


















le myrtil est pratiquement le plus fréquent des papillons actuellement...


















lysimaque vulgaire, une fleur qui aime les endroits très humides, voire marécageux...



les achillées sternutatoires arrivent aussi,


























robert le diable,



aigremoine,




vulcain : il en vole pas mal actuellement...

j'ai jeté un oeil à mes petites taupes et contre toute attente elles sont toujours là... mais pas évident de faire une photo correcte car elles paniquent à l'ouverture du nid et foncent en couinant dans les galeries communicantes... :-)

































difficile aussi de faire ressortir les petites fleurs de la lampsane commune : elles sont innombrables comme un ciel étoilé, le long de la route forestière, mais très petites et sur de longues tiges...



myrtil sur valériane,


sous le parasol,


























grand ou peut-être petit mars changeant (bout des antennes orange)... mais curieusement il manque du blanc et une longue tache blanche sur la seconde paire d'ailes...




berce du caucase,



















erigeron, à contre jour, et du coup le fond prend une allure intéressante...

ce devrait être le petit sylvain,













je crois m'être trompé récemment lorsque j'ai qualifié cette fleur de lotier... alors que çà semble plutôt être la gesse des prés, qui lui ressemble mais a des feuilles vertes étroites...



la libellule déprimée (en raison de son abdomen aplati) aime se poster au sommet des perches des haricots, ou sur d'autres perchoirs analogues...
elle part faire un tour puis revient souvent se poser au même endroit : il suffit alors de l'attendre quelques petits instants...


 c'est un chevreuil, qui remplace le renard, pour une fois...




et une triste nouvelle : j'ai dû faire euthanasier Flicka hier matin... lundi soir elle s'était affaissée dans l'écurie, probablement en glissant, et ne pouvait plus se relever... (cela lui était déjà arrivé mais elle est toujours parvenue à se remettre d'aplomb) mais là on a tenté jusqu'à hier matin, de voir si elle pouvait se remettre et s'en sortir, mais malgré de nombreux essais sans succès, elle est restée couchée...
bon, elle aurait quand même eu trente ans au printemps prochain, ce qui n'est pas rien... mais elle était bien en forme... se conduisant comme un petit toutou...
il va falloir que je fauche moi-même l'herbe qu'elle broutait lors de ses allées et venues dans les parages...





 

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Mes condoléances pour Flika
Alexandre B

Trystia a dit…

Coeur lourd ce matin en découvrant la nouvelle .......

gam a dit…

Nous n'avons pas eu la chance de nous promener avec Flicka, la toucher, la sentir mais avec toutes les photos et histoires que tu nous as partagées nous sommes tristes de la quitter.
Merci geispe.

Isaure POUSSIELGUE a dit…

Je viens souvent voir votre blog avec intérêt, sans mettre de commentaire.
Toutes mes condoléances pour Flicka dont le nom me rappelait le roman "mon amie Flicka"

Anonyme a dit…

Quelle triste nouvelle, elle va nous manquer à tous et surtout à vous.
Etait-elle à vos côtés depuis 30 ans ?
Merci pour les photos de Flicka. Birgit

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis votre blog depuis 2008 ( monotarcie puis ici ) et ne vous ai jamais laissé de commentaire.

Toutes mes condoléances pour la disparition de Flicka, quelle grande tristesse même si son grand âge fait que cela était dans l'ordre des choses. Elle aura eu une belle vie et manquera aussi à vos lecteurs.

Bravo pour votre blog, bon courage et bonne continuation,

Fabrice

Sandrine a dit…

Triste nouvelle qui M amené aussi à sortir de mon silence admiratif de votre blog. Elle aura eu une très belle vie de cheval en liberté.

geispe a dit…

j'avais acheté Flicka, une Haflinger, en 2000 après la mort de Fanny (une jument demi-sang ardennaise de 25 ans) elle était devenue très attachante et avec l'âge je pouvais la laisser déambuler librement autour de la maison. elle ne partait pas, allait et venait à sa guise, la circulation étant rare sur la route forestière. c'était une co-habitante assez causante et qui aimait bien la compagnie.
merci à tous pour vos mots...

Louis Debraydunes a dit…

Elle a eu de la chance d'avoir une belle vie paisible et agréable... J'aurais aimé la rencontrer, mais, qui sait, elle s'est peut-être transformée en une jolie libellule ou un beau papillon :) En tout cas elle va nous manquer, la belle Flicka...

Mamette a dit…

Je rentre de vacances où je n'avais pas de connexion internet et j'apprends avec tristesse la disparition de Flicka. Elle me manquera car au fil des images je m'y étais attachée. Elle a eu une belle vie. Douce journée Christine

jacqueline a dit…

je passe toutes les semaines voir vos photos et commentaires,depuis de nombreuses années,c'est toujours un moment de plaisir, sauf aujourd'hui, je suis bien triste.elle va me manquer
au revoir Flicka.
jacqueline

Anonyme a dit…

Triste nouvelle en rentrant de vacances...Même si c'est dans l'ordre de la nature, ça fait toujours de la peine. Vous lui avez offert une belle vie, c'est ce qui compte.
Mélissa

Silva a dit…

Adieu jolie Flicka .